MOTOCULTEUR

Les pièces détachées & de rechange pour motoculteur

Si votre motoculteur est en panne ou dysfonctionne à cause d'une pièce défectueuse, alors Choukapieces vous permet de la remplacer facilement grâce à sa boutique en ligne. En effet, retrouvez une multitude de pièces détachées ou de rechange et accessoires dans notre catalogue, comme des roulements, paliers, joints, câbles, cordons, courroies, pignons, poulies, visserie, poignées, boîtiers, carters... afin de faire face à tous types de pannes. De plus, n'hésitez pas à consulter nos conseils de réparation et d'entretien pour votre motoculteur.

Pannes fréquentes du motoculteur : les pièces & réparation pour le motoculteur

Honda, Bestgreen, Greatland, Sterwins, Kubota, McCulloch, Sentar, Gardenstar, Verciel... Les marques proposant des modèles de motoculteur thermique ou à essence pour tous types de profils sont nombreuses. Quel que soit le modèle que vous possédez, vous pouvez rencontrer des problèmes d'utilisation suite à une panne ou un dysfonctionnement. Pour y remédier sans passer par le service après-vente de la marque, il vous faut déterminer la pièce défectueuse ou usée responsable de la panne, pour la remplacer. Ainsi, retrouvez nos conseils pour effectuer votre diagnostic et réparer votre motoculteur vous-même en toute simplicité.

Moteur du motoculteur défectueux : filtre à air, soupape, carburateur, gicleur, pompe, moteur, condensateur, transmission, courroie, chaîne

Dans le cas où votre motoculteur s'arrête quelques instants après le démarrage du moteur, assurez-vous d'abord que le mélange air-carburant est assez riche et que l'essence soit de bonne qualité. Si le mélange du motoculteur n'est pas dosé, inspectez le filtre à air qui est probablement encrassé et nettoyez-le ou remplacez-le selon son état. Par la même occasion, assurez-vous que le mécanisme d'ouverture et fermeture des soupapes s'active bien lorsque vous faites varier la manette du starter, sinon remplacez le dispositif de carburation du motoculteur en contactant le fabricant.

Pensez bien à faire la vidange de votre carburateur en nettoyant le dispositif de carburation jusqu'au gicleur, en versant un bouchon de mélange dans la cuve, avant de redémarrer le moteur. L'objectif de cette vidange est de retirer les résidus qui risquent de boucher les gicleurs et les pompes.

Si jusque-là tout va bien, il est temps de vérifier si le moteur est en bon état. Pour cela, contrôlez les condensateurs et charbons pour les motoculteurs thermiques puis changez-les s'ils sont défectueux. Inspectez également les ponts de transmission entre l'arbre moteur et l'arbre des fraises pour remplacer les pièces défaillantes (cloche d'embrayage, poulies, chaîne/courroie ou encore boîte de pont). De plus, n'hésitez pas à retirer le carter du pont pour enlever les éléments indésirables.

Dysfonctionnement des fraises du motoculteur : moteur, condensateur, charbon, transmission, roues, carter, chaîne, courroie, poulie

Durant votre utilisation du motoculteur, que ce soit pour biner, sarcler ou labourer la terre de votre jardin, si vous constatez un dysfonctionnement ou un blocage des fraises, il vous faut déterminer l'origine de la panne pour la réparer, sinon l'appareil ne pourra plus remplir ses fonctions. Tout d'abord, assurez-vous le bon fonctionnement du moteur en vérifiant l'état des charbons moteurs et condensateurs, sinon remplacez-les. Ensuite, contrôlez l'entraînement et les transmissions et testez le pont de transmission pour les roues et celui pour les outils (fraises). Si vous ne remarquez aucun souci concernant l'entraînement des roues, inspectez les composants du pont-carter en le démontant, pour vérifier si des saletés provoquent le blocage des fraises.

Enfin, contrôlez l'état de la chaîne ou courroie qui permet la transmission du mouvement de rotation aux fraises, grâce aux poulies réductrices, remplacez-la si elle est défectueuse, tout comme les poulies.

Comment entretenir votre motoculteur et limiter les risques de panne ?

Pour limiter les risques de panne de votre motoculteur, il est important de bien respecter un entretien avant et après chaque utilisation, et avant le stockage hivernal. Assurer un bon entretien de votre appareil vous permettra de le conserver longtemps sans avoir besoin d'accumuler les frais de réparation. Pour votre sécurité, assurez-vous de bien porter des gants de protection et que le motoculteur soit hors tension avant chaque manipulation.

Entretien avant la mise en route

Avant le démarrage de votre motoculteur pour vos travaux, veillez à nettoyer son extérieur, puis contrôlez que les caches de protection sont fixées, et que la bougie et son câble sont en bon état. Par la suite, ajustez la hauteur de labour et celle des fraises, et vérifiez le niveau de carburant dans son réservoir, et le niveau d'huile en positionnant l'appareil à l'horizontal. Enfin, inspectez le filtre à air et nettoyez-le ou remplacez-le selon son état.

Entretien après l'utilisation

Le bon entretien de votre appareil se traduit surtout par vos actions après chaque utilisation. Avant toute chose, assurez-vous d'éteindre et de débrancher le fil de la bougie d'allumage s'il s'agit d'un motoculteur électrique, et débrancher le câble d'alimentation si le modèle est électrique. Ensuite, veillez à bien nettoyer le carter et le châssis à l'aide d'un bâton en bois ou en plastique, en faisant basculer le motoculteur vers l'arrière, pour ne pas endommager les fraises. N'hésitez pas à terminer le nettoyage avec un nettoyeur haute pression et un lubrifiant hydrofuge contre la corrosion.

Contrôlez l'état du filtre à air puis nettoyez-le avec du détergent selon son état. À savoir qu'il est recommandé de le nettoyer toutes les 50 heures d'utilisation ou tous les 3 mois. Si le filtre à air est trop usé, il est préférable de le changer afin de réduire la consommation d'essence. Faites de même avec la bougie d'allumage qu'il faut nettoyer toutes les 100 heures d'utilisation ou tous les 6 mois, éventuellement avec une brosse métallique pour bougie, afin de bien retirer les résidus de combustion sur les électrodes. D'ailleurs, vérifiez également l'état des lames de la fraise et enlevez tous les résidus végétaux.

Pour terminer l'entretien, réalisez les vidanges du bloc moteur si vous avez atteint 30 heures d'utilisation depuis la dernière vidange.

Entretien de prévention avant le stockage hivernal

L'arrivée de l'hiver implique une longue durée d'inactivité pour votre motoculteur. Cette longue activité nécessite un entretien et un stockage en particulier pour retrouver l'appareil comme neuf à la fin de la saison. Ainsi, avant le stockage, faites la purge du réservoir d'essence et du carburateur, nettoyez la bougie d'allumage, enduisez les éléments métalliques à l'aide d'un chiffon imbibé d'huile. D'ailleurs, vous pouvez utiliser une petite burette pour faire couler l'huile entre les gaines et les câbles. Enfin, veillez à ranger votre motoculteur à l'abri et dans un endroit sec et propre.