CHAUFFE EAU

Les pièces détachées & de rechange pour chauffe-eau

Votre chauffe-eau vous cause du souci à cause d'une panne ou d'une pièce défectueuse ? Joints, thermostats, résistances, anodes, corps de chauffe, modules, visserie, capteurs, sondes, capots, piles, câbles, cordons... Rendez-vous sur la boutique en ligne Choukapieces, fournisseur expert en pièces détachées ou consommables, afin de remplacer vos pièces défectueuses et réparer votre chauffe-eau. De plus, n'hésitez pas à consulter nos conseils face aux pannes les plus fréquentes et nos astuces d'entretien.

Pannes fréquentes du chauffe-eau : les pièces & réparation pour le cumulus électrique

La chaudière est un équipement très présent dans les foyers français. Parmi les modèles existant sur le marché, le chauffe-eau électrique est celui qui est privilégié par rapport au chauffe-eau, à gaz, thermodynamique ou encore solaire. Il faut savoir que si le chauffe-eau fonctionne avec un ballon d'eau chaude, il ne peut pas être installé partout notamment à cause de taille volumineuse, contrairement au chauffe-eau plat ou au modèle instantané.

Elm leblanc, Ariston, Thermor, Chaffoteaux&maury, De Dietrich, Atlantic, Pacific, Lemercier, Saunier Duval, Fleck, Fagor... quelle que soit la marque et le modèle de chauffe-eau, il arrive de rencontrer certains dysfonctionnements à cause de pièces qui s'usent ou s'abîment après les utilisations successives, comme le thermostat, la résistance, le réservoir ou encore un joint. Si votre chauffe-eau tombe en panne ou dysfonctionne, tout l'enjeu se place dans le diagnostic du chauffe-eau que vous allez réaliser pour trouver l'origine du problème et remplacer la ou les pièces défectueuses. Pour vous aider, retrouvez nos conseils face aux pannes les plus fréquentes de chauffe-eau.

Problème d'eau chaude : thermostat, mitigeur, robinetterie, contacteur...

Si vous constatez qu'il n'y a pas du tout d'eau chaude dans le chauffe-eau, vérifiez que le courant arrive bien à l'appareil en le mettant en route, sinon il faudra contrôler les fusibles et/ou disjoncteurs puis le contacteur en heures creuses et les remplacer s'ils sont défectueux. Pour les chauffe-eaux non électroniques, assurez-vous que le thermostat mécanique laisse passer le courant, si non vérifiez que la sécurité n'est pas enclenchée, auquel cas vous pouvez la déclencher avec le bouton de réarmement. Si le thermostat est trop usé, changez-le. Enfin, si dans tous les cas, le courant passe jusqu'au thermostat, contrôlez la résistance avec un multimètre et remplacez-la si c'est nécessaire.

Dans une moindre mesure, si vous trouvez que l'eau n'est pas assez chaude, commencez par vous assurer, sans mitigeur, que la température de l'eau le matin est entre 60 et 70°C. Attention, si le thermostat de votre chauffe-eau a plus de 10 ans, il est possible que l'eau soit à plus de 80°C mais cela ne se fait plus pour des raisons de sécurité. Ensuite, assurez-vous que le chauffe-eau soit bien positionné surtout pour les modèles horizontaux, que le thermostat est bien réglé au maximum, et que le câblage soit en bon état surtout pour les modèles “tous courants”.

Si le problème persiste, forcez le démarrage du chauffe-eau pendant au moins 7 heures en dehors des heures creuses et sans soutirer d'eau afin de procéder à quelques vérifications. En effet, vérifiez que le tuyau de départ eau chaude soit bien froid, car s'il est chaud à environ 50cm il y a une fuite dans la distribution d'eau chaude. Vous pouvez également vérifier qu'il n'y a pas de retour d'eau froide dans le circuit d'eau chaude (mitigeurs, vannes thermostatiques...), en fermant l'arrivée d'eau froide sur le groupe de sécurité et en ouvrant un robinet d'eau chaude près du chauffe-eau. Si au bout d'1 minute l'eau qui s'écoule est froide, c'est qu'il y a un élément défaillant dans l'installation comme la robinetterie par exemple.

Enfin, dans le cas où l'eau est plus chaude en marche forcée qu'en heures creuses, il y a probablement un souci avec le contacteur heures pleines / heures creuses, l'horloge, ou encore le signal ErDF.

Fuite du chauffe-eau : clapet, bride, cuve, raccordement, tube...

En cas de fuite avec votre chauffe-eau, il faut trouver son origine pour remédier au problème. Avant toute chose, si la fuite se situe au niveau du groupe de sécurité pendant la chauffe, cela est normal car le volume d'eau augmente en chauffant, donc lorsqu'il y a un excès d'eau, il s'écoule par le groupe. Par contre, si l'excès d'eau ne s'évacue pas vers les eaux usées, il faudra mettre en place une évacuation ou installer un vase d'expansion sanitaire. Dans le cas où la fuite au niveau du groupe n'a pas lieu pendant la chauffe, installez un réducteur de pression car la pression de réseau est supérieure à 7 bars, ou nettoyez les saletés qui sont coincées sous le clapet du groupe de sécurité.

Si la fuite se situe au niveau de la bride, pensez à resserrer les écrous de la bride et tester le chauffe-eau à 7 bars. Au cas où la fuite persiste, videz le chauffe-eau, démontez la bride et assurez-vous que le joint est bien positionné sinon remettez-le en place ou remplacez-le s'il est trop usé. Après avoir remonté la bride, si vous constatez que la fuite est toujours présente, inspectez l'élément chauffant ou le fourreau stéatite et remplacez-les si vous remarquez des défauts d'étanchéité.

Si la fuite se situe au niveau de la cuve, remplacez directement le chauffe-eau mais si vous rencontrez fréquemment ce type, pensez à faire analyser votre eau.

Pour finir, si la fuite est au niveau des raccords entrée et sortie d'eau à cause d'une corrosion galvanique, démontez les manchons du raccordement et remplacez-les par des pièces en acier ou en fonte (un manchon diélectrique). Par ailleurs, pensez à nettoyer les extrémités des tubes et s'ils sont très usés, il faudra remplacer le chauffe-eau.

Bruit inhabituel du chauffe-eau : résistance, clapet...

Parmi les pannes fréquentes, il est possible que le chauffe-eau fasse un bruit de bouillonnement ou de petites explosions. En règle générale, ce bruit provient de l'ébullition de l'eau au contact avec la résistance blindée et entartrée où apparaît des endroits chauds qui entraînent une caléfaction et ces bruits. Dans ce cas, il faudra détartrer la résistance mais pour une réparation durable, l'idéal est d'opter une résistance stéatite.

Il est également possible que le mauvais fonctionnement du clapet anti-retour du groupe de sécurité soit la cause de ce bruit. En effet, si le clapet n'est plus étanche, nettoyez ou remplacez le clapet du groupe de sécurité. Si ce problème revient souvent, il est recommandé d'installer un traitement anti-calcaire approprié ou opter pour un chauffe-eau à résistance stéatite.

Enfin, en cas de gros bruits, surnommés "coup de bélier", vous pouvez procéder à plusieurs vérifications pour déterminer l'origine. Par exemple, vous pouvez vérifier la pression d'alimentation et placer un réducteur si elle est supérieure à 5 bars, fermer un petit peu le robinet de l'arrivée d'eau au groupe de sécurité, ou encore mettre en place un anti-bélier sur le réseau en amont du chauffe-eau et un flexible sur la tuyauterie. Si le bruit persiste, l'idéal est probablement de modifier l'ensemble de la tuyauterie.

A noter que face à tous ces bruits, il n'est pas utile de remplacer un chauffe-eau.

Comment entretenir votre chauffe-eau et limiter les risques de panne ?

Pour éviter les problèmes et donc assurer son bon fonctionnement et sa longévité, l'idéal consiste à effectuer des entretiens réguliers de votre chauffe-eau. Pour vous aiguiller, retrouvez nos astuces d'entretien.

Vérification et entretien régulier

Pour conserver un chauffe-eau en bon état, il est important de procéder à certaines vérifications régulières comme pour la qualité et la dureté de son eau, surtout si votre chauffe-eau n'a pas de protection contre le calcaire de type "ACi". D'ailleurs, vous pouvez également contrôler la température d'eau chaude qui ne doit pas dépasser 70°C. Concernant ses composants, si votre appareil est équipé d'une pile accumulateur, vérifiez et remplacez-la au moins tous les deux ans, tout comme l'anode magnésium qu'il faut contrôler au minimum tous les deux à trois ans.

Au sujet de l'entretien, il est recommandé de manœuvrer le groupe de sécurité et son clapet 1 à 2 fois par mois afin de retirer les dépôts qui peuvent boucher la soupape. Ensuite, pensez régulièrement à détartrer les résistances et à nettoyer le fond de cuve selon la qualité de l'eau.